Devenir professionnel•le de la facilitation

Faciliter!

Accompagner mes équipes

Avant de prendre conscience que ce que je faisais était de l’accompagnement de groupe, j’étais le genre de personne dans l’entreprise:

  • à m’intéresser aux gens, comment ils allaient, ce qu’ils·elles faisaient en dehors du travail;
  • à faire en sorte que le projet se passe bien et que chacun y trouve son compte;
  • que toutes les personnes puissent avoir son mot à dire;
  • que chacun·e puisse exprimer et utiliser ses talents;

pour le succès du projet et parce que j’avais du plaisir à travailler avec ces gens aussi complémentaires que différents.

Je suis une personne enthousiaste, et certainement comme toi, qui voit les défis comme une opportunité d’aller plus loin et de faire appel à sa créativité et celles des autres. Je carbure aux défis, projets !

En quête de sens

Toutefois, et vous l’avez probablement vue venir, il y a un mais dans l’histoire. Mes compétences “Soft skills” n’étaient pas toujours appréciées à sa juste valeur quand cela ne faisait pas partie de ma description de tâches. Je ne me sentais pas toujours légitime ou capable, car j’y allais sur l’intuition “Et si je propose d’animer ou je propose une idée et que ça se passe mal, pour quoi je vais passer?”

 

Dans d’autres situations dans lesquelles elles étaient acceptées ou “tolérées“, ça faisait l’affaire de mes patrons. J’arrivai à mettre en place des conditions de travail avec lesquelles les équipes étaient heureuses et performaient. Cependant, je faisais face à un désengagement de la part des équipes. Désengagement qui revenait régulièrement puisque la plupart de mes collègues ou des personnes de mon équipe ne se sentaient pas reconnus par l’employeur. Piuuu! Quel découragement je pouvais ressentir d’avoir cette impression d’être à contre-courant et de toujours recommencer à zéro.

Facilitateur en intelligence collective

Alors, pour répondre à ces défis j’ai suivi des dizaines de formations en animation, étudié sur les notions d’intelligence collective, de dynamique de groupe. Durant ce parcours, je me suis rendu compte que je faisais de l’accompagnement de groupe intuitivement mais tant bien que mal.

Par contre une fois formé c’était à la fois plus simple de faire reconnaître mes compétences et son utilité par mes employeurs et surtout plus évident pour moi de mobiliser avec une plus grande aisance. J’ai donc découvert entre temps qu’on appelait ces compétences la facilitation. Être un facilitateur et une facilitatrice.

Je comprends bien ce que tu ressens et ce que tu vis ! Contexte différent mais situations similaires.

Pourtant rien ne sert d’attendre la permission de quelqu’un pour rendre les rencontres plus collaboratives et dynamiques. Toutefois il faut savoir être préparé, utiliser les bons outils pour animer une rencontre, savoir s’adapter bon répondre aux élans du groupe et développer sa posture professionnelle. 

Destiné aux

  • Coachs
  • Consultant·e·s
  • Chief Happiness Officer (C.H.O.)
  • Formateur·trice·s
  • Professionnel·le·s accompagnant des groupes

Devenir un·e professionnel·le de la facilitation en intelligence collective t’intéresse:

  • Pour en faire un métier;
  • Coupler cette compétence à tes compétences actuelles;
  • Pour offrir de véritables espaces de collaboration;
  • Accompagner l’émergence de l’intelligence collective par une approche ludique et humaine;
  • Pour contribuer à la transformation de la société.

Cette formation est donc faite pour toi !

    La page de présentation est en cours de construction. Vous aimeriez avoir des informations dès qu’elles sont disponibles ?

    Je peux déjà vous dire que dans ce parcours de formation il y aura 2 niveaux:

    • Niveau 1: Bâtir ma boîte à outils
    • Niveau 2: Faciliter l’intelligence collective
    Devenir facilitateur.trice